Alain, Michel et Vera Cerri

Alain, Michel et Vera Cerri




Le nom patronymique Cerri, originaire de l'Italie du Nord et notamment de la région de Milan, vient du latin cerrus / i : chêne chevelu, dit aussi quercus cerris, variété de chêne méditerranéen. Selon Tous les noms de famille de France et leur localisation en 1900 de Laurent Fordant (Archives et culture, 1999), le nom Cerri a été porté en France par au moins cinq cents personnes nées dans ce pays de 1891 à 1990. D'après le Dictionnaire étymologique des noms de famille en France de Marie-Thérèse Morlet (Perrin, 1991), le nom Cerri, d'origine italienne *, peut être considéré comme un nom français de Savoie, puisque présent dans ce duché lorsque celui-ci fut cédé à la France par le royaume de Piémont-Sardaigne en 1860.
* En Italie, on trouve, vers 1550, un Giovanni Michele dei Cerri di Bigliolo, notaire ; vers 1580, un Antonio Cerri da Montone, poète lyrique ; vers 1770, un Girolamo dei Cerri di Vailate, maire. Surtout, issu d’une branche noble de la famille, Antonio Cerri, né à Pavie en 1569, docteur en droit en 1595, fait une belle carrière d’avocat à Rome. Conseiller particulier du pape Urbain VIII, avocat du Trésor et de la Chambre apostolique (finances), il est nommé procureur du Consistoire (assemblée des cardinaux) en 1624. En 1634, il devient recteur de la Sapienza (université de Rome) et secrétaire du cardinal vice-chancelier. Il meurt à Rome en 1642. Originaire de la même branche noble de Pavie, mais né et mort à Rome (1610 – 1690), Carlo Cerri, évêque de Ferrare, est élevé à la dignité de cardinal par le pape Clément IX en 1669.




Alain et son chêne (encore) chevelu en 2014.








Alain descendant du Parmelan.




Alain montant à la Tournette.




Alain au Taillefer.




Alain et Michel au col de Jaillet (borne romaine).








Alain au Rayol (Côte d'Azur).














Alain à Genève.








Amédée, 1985 - 2001.






Siena, 1986 - 2004.



La véritable réalité n'[est] dégagée que par l'esprit.

Proust, Sodome et Gomorrhe II, Gallimard, "Quarto", page 1337.

[...] dans l'humanité, la règle [...] est que les durs sont des faibles dont on n'a pas voulu, et que les forts, se souciant peu qu'on veuille ou non d'eux, ont seuls cette douceur que le vulgaire prend pour de la faiblesse.

Proust, Sodome et Gomorrhe II, Gallimard, "Quarto", page 1542.

C'est toujours une invisible croyance qui soutient l'édifice de notre monde sensitif, et privé de quoi il chancelle.

Proust, Albertine disparue, Gallimard, "Quarto", page 1939.



Annecy, Savoie : lieu de naissance de Alain et Michel (Vera était née dans le Trentin-Haut-Adige, région italienne autonome, autrichienne jusqu'en 1919 sous le nom de Tyrol du Sud ou Vénétie Tridentine).




Page suivante.


Page précédente.


Table générale des matières.


Alain Cerri : E-mail.


page 2