Histoire de la ville d'Annecy

Histoire de la ville d'Annecy










Histoire d'Annecy : grandes dates



Dieu vous appelle, me dit M. de Pontverre, allez à Annecy [...] J'arrive enfin ; je vois Mme de Warens. Cette époque de ma vie a décidé de mon caractère [...]


Jean-Jacques Rousseau, Les confessions, I, livre second.



Vers 3000 av. J.-C. : Premier village néolithique au bord du lac d'Annecy.

Ier siècle av. J.-C. : Bourgade gauloise.

Ier siècle : Essor du vicus gallo-romain de Boutae dans la plaine des Fins (25 ha, 2000 hab.).

Ve siècle : Destruction de Boutae.

VIIIe siècle : Grand domaine royal de la villa Aniciaca (qui a donné le nom d'Annecy) sur la colline d'Annecy-le-Vieux.

XIe siècle : Développement de la bourgade d'Annecy-le-Neuf au pied d'une tour de défense édifiée sur le dernier contrefort du Semnoz.

Fin XIe siècle : Première église Saint-Maurice d'Annecy-le-Neuf.

XIIe siècle : Expansion de la bourgade d'Annecy sous le comte Amédée Ier (de Genève).

1132 : Construction d'une maison forte sur l'île au milieu du Thiou.





1170 : Tenue, tous les mardis, d'un important marché (qui existe toujours huit siècles plus tard !).

Fin XIIe siècle : Installation des comtes de Genève.

XIIIe siècle : Agrandissement du château.





1367 : Confirmation des franchises du bourg d'Annecy par Amédée IV de Genève.

1394 : Erection, par Robert de Genève (le pape Clément VII) de l'église Notre-Dame-de-Liesse, nécropole des comtes de Genève, en une collégiale qui, devenant le centre d'un pèlerinage très populaire, confère à Annecy un immense prestige.

1401 : Acquisition du Genevois par la maison de Savoie.

1434 - 1444 : Annecy, capitale de l'apanage de Philippe de Savoie.

1460 - 1491 : De nouveau capitale d'apanage, Annecy bénéficie de la sage administration de Janus de Savoie et des fastes de sa cour.

Fin XVe siècle : Sur un espace urbain d’une douzaine d'hectares, Annecy (près de deux mille habitants) affirme son importance administrative, commerciale et artisanale, surtout, grâce aux « artifices » hydrauliques sur le Thiou, dans le textile et la métallurgie (avec une spécialisation dans la fabrication des couteaux, des armes blanches et des armures, commercialisés dans tout le duché de Savoie et même dans les Etats voisins). Dès le XIIIe siècle, la ville, qui s'étend au pied du château et de part et d'autre du Thiou, émissaire naturel canalisé du lac, est entourée d'une enceinte fortifiée, faite d'une ceinture de courtines et de tours, utilisant souvent les murs aveugles des maisons (les murenches), appuyée sur le château et sur le canal du Vassé qui sert de fossé sur tout le pourtour au nord du Thiou, percée de poternes et de quatre portes principales : Perrière au sud-est, du Sépulcre à l'ouest, de Boutz ou Bouz (désignant l'ancien vicus gallo-romain de Boutae et non un « bœuf ») au nord et du Pâquier (porta pascuorum ou « des pâturages ») au nord-est, ainsi que de quatre arcs fortifiés avec herses et chaînes de fer sur les canaux.
La ville est parcourue par des artères appelées charrières ou ruales, souvent bordées par des arcades, dont la disposition est d'une grande simplicité : deux axes est-ouest parallèles au Thiou et un axe nord-sud perpendiculaire. La première voie, la plus importante, appelée magna carreria ou « grande charrière », relie la porte Perrière à la porte du Sépulcre en longeant le rocher. La deuxième voie, parallèle, sur la rive droite du Thiou, est dénommée charrière de la Halle (rue Grenette), prolongée par la ruale du Four (rue J.-J. Rousseau). La troisième voie, perpendiculaire, part du pont de l'Isle et, par les charrières Filaterie et Notre-Dame, rejoint les portes de Boutz et du Pâquier. Le quadrillage interne se trouve complété par des quais, des places, des rues transversales, des allées et de nombreux passages couverts. Un canal intérieur, issu du Thiou près de l'église Saint-Dominique, traverse la cité et va se jeter dans le Vassé après la collégiale Notre-Dame-de-Liesse.

1514 : Annecy, capitale de l'apanage de Genevois, Faucigny et Beaufort.

1528 : Le prince apanagé, Philippe de Savoie, reçoit le duché de Nemours du roi de France François Ier.

1549 : Fondation du collège par Eustache Chappuis.

1564 : Erection, par Emmanuel-Philibert, du comté de Genevois en duché.

1536 - 1602 : Annecy, siège de fait de l'évêché de Genève et citadelle de la Contre-Réforme.

1602 - 1622 : Episcopat de saint François de Sales.

1610 : Fondation de l'ordre de la Visitation par saint François de Sales et sainte Jeanne de Chantal.

1606 : Création, à la mode italienne, de l'Académie florimontane par saint François de Sales et le président Antoine Favre, vingt-huit ans avant la fondation de l'Académie française.

XVIIe siècle : Environ cinq mille habitants. Développement de manufactures et de fabriques textiles et métallurgiques (armes à feu).

1659 : Retour de l'apanage de Genevois-Nemours à la couronne de Savoie.

XVIIIe siècle : Déclin politique, récession économique et reflux religieux.

1792 : Entrée des troupes révolutionnaires françaises.

1793 : Election d'une municipalité républicaine. Evêché constitutionnel.

1795 : Croissance de l'industrie textile grâce à des capitaux genevois.

1811 : La manufacture de coton emploie un millier d'ouvriers.

1815 : Grande fête pour célébrer la réintégration de la ville au sein du royaume de Piémont-Sardaigne.

1822 : Chef-lieu de la province du Genevois, Annecy recouvre son évêché : diocèse d'Annecy et non plus de Genève-Annecy.

1842 : Annecy, siège de l'une des deux intendances générales du duché de Savoie.

1815 - 1860 : Environ dix mille habitants. Grands travaux d'urbanisme (assainissement, percement et pavage de rues, de places, construction de ponts, de quais et d'immeubles, notamment l'hôtel de ville en 1848, aménagement de la rive du lac : création du Jardin public, du pont des Amours, du champ de Mars, de l'avenue d'Albigny, de l'île des Cygnes...), modernisation (eau potable, éclairage au gaz...) et essor économique (en 1850, institution de la Banque de Savoie ; en 1858, la manufacture emploie deux mille personnes...) : Annecy devient un des plus grands centres manufacturiers du royaume.

1860 : Plébiscite d'annexion à la France.

1866 : Arrivée du chemin de fer.

1888 : Lycée Berthollet.

1895 : Création du Syndicat d'initiative.

1917 : Etablissement de l'usine de roulements à billes.

1953 : Commencement de la restauration du château et des quartiers historiques.

1962 : Collecteur du tour du lac qui retrouve sa pureté.

1973 : Début de la zone piétonne.

1983 : Liaison Annecy - Paris par le T.G.V.



Pour visiter Annecy.




Page suivante - Next page.


Page précédente - Previous page.


Table générale des matières - General contents.


Alain Cerri : E-mail.


page 12